Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / MA COMMUNE / Social / CPAS / La note de politique sociale
Actions sur le document

2019-2025

Durant la législature 2019-2024, la note de politique sociale reprendra des mesures qui d’une part, permettront de renforcer le pilotage de notre structure actuelle et, d’autre part, de donner tant au personnel, qu’aux conseillers(ères)les clés nécessaires pour appréhender les enjeux présents et à venir de notre CPAS, dans le cadre d’un budget équilibré.

Cette note de politique sociale sera ensuite traduite de manière opérationnelle dans un plan stratégique transversal social. Les objectifs formulés nous permettront de professionnaliser notre gestion, de renforcer les liens entre les services et de tendre vers une efficience accrue dans l’accompagnement et les réponses que nous apporterons aux besoins du public le plus fragilisé. Ce plan stratégique est également pensé en termes de nouveaux projets à mettre en place durant cette législature dans le respect d’une gouvernance moderne et transparente suivant les réalités sociales, économiques et géographiques de notre commune.

Dans un premier temps, rappelons les premières missions confiées aux CPAS ainsi que ses missions spécifiques offertes aux familles et toutes personnes fragilisées :

L’octroi du revenu d’intégration ou l’aide équivalente au R.I.

Le Projet individuel d’intégration sociale

Le PIIS est en effet, dans le même temps, un instrument d’accompagnement et de suivi ‘individualisé’. L’idée de contractualisation de l’aide par le biais du PIIS est conforme à la méthode d’aide centrée sur la tâche dans le travail social. Le PIIS permet d’accompagner activement la personne vers l’indépendance, l’autonomie et l’intégration sociale et, si possible aussi, dans le sens d’une insertion dans un parcours vers l’emploi.

L’aide sociale ordinaire :

  • les autres aides (aides sociales en espèces, en nature, loyers, garanties locatives, charges locatives, frais médicaux, d’hospitalisation, cotisations A.M.I., hébergement personnes âgées, …)
  • les avances sur prestations sociales (avances sur rémunérations, sur allocations de chômage, allocations handicapées, allocations familiales).
  • La Commission de suspension de fourniture d’énergie (gaz et électricité)

Loi du 04/09/02 visant à confier aux C.P.A.S. la mission de guidance et d’aide sociale financière dans le cadre de la fourniture d’énergie aux personnes les plus démunies.

  • L’octroi des allocations de chauffage est confié aux C.P.A.S. via le Fonds Social Mazout créé par la Loi programme du 27 décembre 2004.

La politique de réinsertion socioprofessionnelle

Vu l’augmentation des revenus d’intégration, le potentiel de certaines personnes ainsi que l’offre de travail de certains établissements, le Centre peut conclure un contrat « article 60§7 » avec celles-ci et les mettre à disposition d’asbl, ou au sein d’un autre pouvoir public.

Nous voulons assurer une remise à l’emploi au maximum en collaboration avec d’autres organismes tels que l’Agence Locale pour l’emploi, le Groupe d’Action locale, …

La politique d’aide au logement

  • Une aide sociale dans la prise en charge des loyers, des garanties locatives, les charges locatives, …
  • La gestion de 6 logements adaptés pour personnes âgées et/ou handicapées, rue d’Achet, 11 à Hamois.
  • Deux logements de transit situé rue du Centenaire, 8, 5361 Mohiville.
  • 1 habitation sociale dans la quartier de Vivaise à Emptinne.

La participation et l’épanouissement sociaux et culturels.

Celle-ci est étroitement liée au niveau de revenus et de qualification. Il ressort d’une étude que les personnes en dessous du seuil de pauvreté se rendent moins au cinéma, au théâtre, à des concerts, aux sports … Ils occupent plus leur temps libre par des activités à la maison et dès lors établissent moins de contacts sociaux. Ce subside est adressé aux usagers individuellement, à un groupe-cible, … L’aide est destinée également pour les activités liées à la non-reproduction de la pauvreté chez les enfants des usagers du centre (pauvreté infantile).
Les aides se déclinent entre autres sous forme de participation aux frais des classes scolaires, sportives, … affiliation à un club sportif, achat des articles 27, de vignettes d’entrée au Domaine de Chevetogne, soutien scolaire, soutien psychologique, soutien paramédical, outil et jeux pédagogiques.

L’aide aux charges des frais d’énergie (eau, gaz et électricité)

Loi du 04/09/02 visant à confier aux C.P.A.S. la mission de guidance et d’aide sociale financière dans le cadre de la fourniture d’énergie aux personnes les plus démunie.

L’octroi des allocations de chauffage est confié aux C.P.A.S. qui bénéficie le Fonds Energie, du Fonds chauffage.

La distribution de colis alimentaires -_Dons du S.P.P. Intégration sociale (excédents C.E.E.)

Locale d’Accueil – I.L.A.
Le C.P.A.S. dispose d’une structure d’accueil pour les demandeurs d’asile qui les accompagnent pour quelques mois après la phase de recevabilité afin de leur permettre une meilleure intégration grâce à un accompagnement spécifique. Capacité d’hébergement : 5 personnes – rue d’Hubinne, 18, 5360 Hamois.

Les services créés et dispensés par le C.P.A.S. d’Hamois

 

La médiation de dettes

La médiation de dettes est un service de consultation juridique. Il est agréé par la Région Wallonne (en fonction depuis 1995).

La permanence juridique se tient chaque 1er lundi du mois.

Distribution de repas à domicile

Les usagers ont la possibilité de commander un repas frais à réchauffer pour tous les jours (week-end compris). Un collaborateur du C.P.A.S. est chargé de la distribution.

Le taxi social

Ce service est accessible à toute personne n’ayant pas de moyens de locomotion, quel que soit les conditions de revenus, tous les jours de la semaine, sauf le week-end.
 

L’aide aux familles et aux personnes âgées

Le CPAS d’Hamois collabore, à ce sujet, avec une série d’institutions que sont le service d’ « aides-familiales» de Dinant, le « service provincial d’aides-familiales », la « Centrale de Services à Domicile ».

Notre fil conducteur social pour cette nouvelle programmation

Le CPAS a la volonté de continuer à investir dans la modernisation de son Administration et dans l’optimalisation de ses ressources humaines en fonction des besoins sociaux de sa population. Ceci sans pour autant augmenter les coûts y afférents, mais bien en réorganisant et en redynamisant son potentiel existant.

Voici les perspectives d’évolution des actions internes :

A ce titre, la mise en place d’un système informatique moderne constitue une priorité. Les collaborateurs seront formés, accompagnés et soutenus dans cette évolution numérique, afin de veiller au bien-être des agents. Par cette nouvelle méthode organisationnelle, le traitement équitable, et la transparence des demandes seront plus efficientes, les décisions seront justes et cohérentes.

Notre centre devra s’appuyer sur l’expérience d’autres CPAS, sur une collaboration étroite avec la Commune dans plusieurs domaines et également avec d’autres institutions présentes dans notre commune tels que les écoles, les clubs sportifs, le Tuteur énergie, le GAL, la RCA,

Des actions envers les jeunes étudiants, les jeunes à la recherche d’un 1er emploi, … seront mises en place dans le but de cibler au mieux leurs souhaits actuels et futurs.

En termes de communication, une information mieux ciblée sera dispensée par le biais du Bulletin communal. Un nouveau site internet sera accessible à tous les habitants de notre commune.

La question de la mobilité des personnes démunies au niveau locomotion, l’isolement des personnes âgées, … doit être également soulevée. Nous lancerons un appel aux personnes désireuses d’apporter leur soutien, leur temps, leur convivialité, … comme bénévoles, au service taxi social et/ou distributions des repas à domicile, afin de développer ce réseau de liens intergénérationnels. Un projet phare sera celui de la mise sur pied d’une épicerie sociale et solidaire en collaboration avec d’autres CPAS.

Dans cette optique de renforcement des liens intergénérationnels, notre CPAS est désireux, en collaboration avec la Commune, le PCDR, de créer de nouveaux habitats où jeunes et moins jeunes viendront se côtoyer.


Cette note de politique sociale s’inscrit d’une part dans la continuité des actions déjà entreprises par le CPAS et, d’autre part, elle entend également apporter des idées novatrices, un regard neuf sur des problématiques récurrentes ainsi qu’apporter un vent de modernisation dans la gestion de notre centre.